julieféedesbulles

11 novembre 2020

Nuit étoilée

 

_MG_8116

 

Quand tu as des oeuvres d'art entre les mains, tu te dois de partager...

Jimmy Liao, quand tu as eu son univers entre les mains, tu t'en souviens.  C'était il y a pas mal d'années. Je m'en souviens comme si c'était hier.

Sensible aux sens et à la profondeur des images et des mots,   Les ailes m'avaient laissée tout sauf indifférente et je me souviens même combien ce livre m'avait chuchoté beaucoup de choses... 

C'est ça Jimmy Liao, des oeuvres qui mettent des claques et qui font réfléchir. Des oeuvres qui te font entrer par la petite porte d'une vie et plonger d'un coup d'un seul dans l'immensité du monde. Qui te font prendre du recul et de la perspective. Qui change ton regard... après, c'est toi qui décide ce que tu peux en faire. Tout est ouvert. 

C'est "Aux enfants qui n'arrivent pas à communiquer avec le monde", que Jimmy Liao dédicace Nuit étoilée

Une petite fille vit avec ses parents qui semblent si éloignés de son monde et ses grands-parents chez qui elle était durant sa petite enfance lui manquent terriblement. Elle a bien quelques amis mais est-ce que ce sont vraiment des amis...

Qui peut comprendre ? C'est en regardant par la fenêtre, qu'elle va faire une rencontre qui la fera changer de perspective. Et puis, la mort de son grand-père, le trop plein d'incompréhension de ce monde, et c'est la goutte d'eau. Ils vont partir, à deux, en phase, sur les traces de ce que son grand-père lui a laissé de plus précieux en héritage pour la suite : "Quand le brouillard se dissipera, le plus beau des ciels étoilés apparaîtra".

Parfois, le chemin se passe de mots, les images parlent d'elles-mêmes. Chaque double-page est un tableau. Les illustrations sont puissantes.  Il y a de la tristesse, beaucoup. Mais de la lumière, tellement.

Cet album est absolument magnifique.

"Parfois tu te sens seul au monde.

Au coeur de la nuit sans fin, essaie cependant de lever les yeux vers le ciel étoilé.

Quand le jour se lève, ta peine apaisée, garde en mémoire les ténèbres qui n'étaient pas sans beauté."

Il restera toujours les étoiles brillantes pour qui veut bien s'en souvenir.

Je vous souhaite une très belle nuit et merci aux éditions Hongfei pour ces éditions d'une telle qualité !

_MG_8038

_MG_8134

_MG_8031

_MG_8127

_MG_8131

_MG_8095

_MG_8089

_MG_8097

_MG_8106

_MG_8109

_MG_8107

_MG_8121

_MG_8124

Nuit étoilée, Jimmy Liao, Hongfei éditions, août 2020

_MG_8085

 

Je ne peux m'empêcher à la lecture de ce livre d'avoir en tête cette chanson de Tryo,Poussière d'étoile, et de la partager ici (cette chanson figure sur l'un de mes albums-fétiches : Ce que l'on sème, 2010).

Posté par juliefeedesbul à 22:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


05 octobre 2020

Ressource

 

_MG_6604

Petit retour en images sur notre week-end ressource auprès de ma grand-mère la semaine dernière. Ma grand-mère à qui je pense très fort et qui se fait opérer du ♥ aujourd'hui...

Marin si heureux d'être là-bas, ma grand-mère heureuse que nous soyions là. Mon filleul devenu papa, la rencontre avec son petit prince Maé.  Les cueillettes au jardin, mon petit bonhomme qui ramasse tout ce qu'il peut et qui devient expert, les noix et les mains teintées, les chouquettes de mamie et la tourte aux pommes parfumées.

J'avais peur de rentrer plus épuisée qu'en arrivant mais non, malgré la route je suis rentrée ressourcée ✨

Édit : comme canalblog ne poste pas mes messages en temps et en heure aux abonnés et semble d'ailleurs les envoyer systématiquement en pleine nuit alors que je les poste en journée, je viens donner des nouvelles de ma grand-mère : son opération s'est bien passée et elle reste à l'hôpital sous surveillance mais nous sommes soulagés... 

_MG_6615

_MG_6620

_MG_6621

_MG_6715

_MG_6662

_MG_6824

_MG_6874

_MG_6870

_MG_6878

_MG_6887

_MG_6892

_MG_6893

_MG_6894

_MG_6895

_MG_6899

_MG_6902

_MG_66802

 ***

Et qui a-t-il sur ce petit nuage Passage intérieur  adoré offert par mon amie Valérie il y a peu ?

_MG_70522

Des pop-corns issus de nos épis de maïs arc-en-ciel que j'avais planté au jardin ! Je ne résiste pas à partager ici aussi ces quelques photos des petits habitants rencontrés dans les épis (et rendus à leurs habitats naturels bien-sûr).

Très belle semaine à tous !

_MG_6928

_MG_6921

_MG_6931

_MG_6927

_MG_6908

_MG_6907

_MG_6906

_MG_6940

_MG_6941

_MG_6942

_MG_6943

Posté par juliefeedesbul à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2020

Comme un 20 septembre

 

_MG_6334

Et ajouter une année avec une belle journée ensoleillée inespérée.

Une charlotte fruitée fleurie du jardin, un crumble qui signe la transition entre les deux saisons, et les chouquettes maison de ma maman à la crème de châtaignes ramassées au bois dont elle seule a le secret...

Une beauté de livre sur la table pour finir de se régaler et beaucoup de bonnes ondes, un après-midi parfait ♥.

Beaucoup de changements pour beaucoup de belles choses prévues pour cette dernière année de trentenaire, pourvu que le vent souffle dans le bon sens  !

_MG_6340

_MG_6343

_MG_6369

_MG_6344

_MG_6401

_MG_6345

_MG_6402

_MG_6346

_MG_6348

_MG_6355

_MG_6377

_MG_6381

_MG_6383

Un petit mot sur ce livre sur lequel j'ai eu un coup de coeur absolu rien qu'en voyant la couverture sur le compte instagram des éditions Grasset jeunesse...

L'album est sorti il y a peu et tient ses promesses ! Les auteures jouent avec les noms de fleurs évocateurs pour nous percuter de petites phrases non moins évocatrices...  Un herbier comme il n'en existe nul autre, entre invitation botanique et convocation psychique, et des aquarelles de toute beauté où viennent se mêler un trait suggestif  : un savant mélange qui nous en met plein les yeux et donne matière à penser sous un autre angle.

Quelle finesse et quelle beauté !

L'herbier philosophe s'expose pour se feuilleter sans modération . Agnès Domergue, Cécile Hudrisier, Grasset, 2020

_MG_6385

_MG_6400

_MG_6392

_MG_6393

_MG_6399

_MG_6395

_MG_6397

Encore une petite merveille, donc...

_MG_6403

 

17 septembre 2020

Boulevard des bons amis, à Clisson.

_MG_5013

 Parce que c'est encore l'été, que les températures dehors nous le rappelle bien, que les instantanés me manquent sur ce petit blog parce qu'instagram est bien plus pratique pour ça mais que certains sujets s'y prêtent bien, je reviens en images sur les beaux endroits où nous avons séjourné au mois de juillet. De beaux moments en grande partie riches en partages grâce à l'accueil de nos amis et de la famille, nos premières vacances juste à 3.

Et je commence par le dernier : chez mon amie Julie de la fine équipe, qui a déménagé à Clisson l'an dernier. L'éloignement n'a pas terni l'amitié, au contraire aujourd'hui lorsque nous passons du temps ensemble,  c'est sur plusieurs jours et nous partageons aussi du quotidien. Une autre dimension qui révèle le sens de l'accueil et la force de l'amitié à l'épreuve de l'ordinaire. 

Mais c'est qu'avec Julie, on aime ça faire de l'ordinaire une fête. Alors voilà, entre des enfants fourrés dans le potager à la cueillette à la fin du jour, deux sessions de peinture et la piscine pour raffraichir tout ce petit monde et deux crèmes brûlées au chalumeau, nous avons décidé d'organiser une petite fête de l'été pour célébrer les retrouvailles. Et pour apaiser aussi un peu de ne pas avoir pu fêté comme il se doit les anniversaires passés pendant le confinement et tous ceux que nous ne pourrons pas fêter ensemble cette année. 

Alors, Julie a farfouillé dans ses décos de fête et nous avons décoré ensemble, nous avons préparé beaucoup de légumes du jardin et cuisiné avec amour, et nous avions préparé des petits présents entre fait main et petites attentions qui ont ravi les enfants (je crois que les photos du déballage des cadeaux parlent d'elles-mêmes). 

Il a fait chaud, très chaud cette semaine-là et à l'exception d'une sortie glace nous avons passé du temps ensemble. Juste du temps ensemble.

Dans ce magnifique nid créé par Julie et Frédérik.

_MG_4930

_MG_4932

_MG_4937

_MG_4940

_MG_4942

_MG_4945

_MG_4946

_MG_4949

_MG_4952

_MG_4959

_MG_5112

_MG_5100

_MG_5099

_MG_5118

_MG_4971

_MG_4974

_MG_4991

_MG_4998

_MG_5002

_MG_5004

_MG_5148

_MG_5145

_MG_5261

_MG_5168

_MG_5163

_MG_5232

_MG_5234

_MG_5171

_MG_5235

_MG_5236

_MG_5239

_MG_5238

_MG_5240

_MG_5244

_MG_5254

_MG_5257

_MG_5266

_MG_5262

_MG_5268

_MG_5185

_MG_5189

_MG_5213

_MG_5226

_MG_5270

_MG_5271

_MG_5272

_MG_5275

_MG_5277

_MG_5281

_MG_5286

_MG_5288

_MG_5294

_MG_5295

_MG_5304

_MG_4874

_MG_4875

_MG_4876

_MG_4877

_MG_5311

Finir sur la lumière magique au salon, juste avant de repartir...

J'ai forcément glissé quand même dans ce billet quelques images du livre offert à Perrine et Marin, La Maison des amis de Patricia Hegarty et Greg Abott. Un livre paru en 2017 aux éditions Larousse jeunesse. Les illustrations sont belles et chaleureuses à souhait, et l'histoire m'a tellement fait penser à cette belle maison qu'ont rénovée Julie et Frédérique pour accueillir leurs 5 enfants quand les grands de Julie sont là, mais aussi tous les gens qu'ils aiment pour qu'ils puissent venir partager du temps avec eux le plus souvent possible...

Dans les petits présents des enfants, il y avait aussi une nouvelle couronne pour Lucille (un tout nouveau modèle brillant qui sera  si tout va bien en édition très limitée pour Noël sur ma boutique Welcôme), un jeu de pêche aimanté fait main et des douceurs miniatures, petites merveilles façonnés par mon amie Camille pour la maison des souris de Lucille.

_MG_5390

Et puis, la cerise sur le gâteau, fut cette surprise que nous avions réservé à Côme : la parrain du grand garçon de Julie étant moniteur de plongée, il nous a fait l'honneur et le bonheur de lui offrir un baptême "maison". Un souvenir que mon petit poisson surfeur n'est pas prêt d'oublier, et moi j'ai hâte de pouvoir plus tard plonger avec mon petit garçon !

Encore merci, Julie, Frédérik et toute votre grande famille pour votre accueil ♥

_MG_5035

_MG_5036

_MG_5040

_MG_5044

_MG_5053

_MG_5059

_MG_5060

_MG_5067

_MG_5069

 

Posté par juliefeedesbul à 06:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 septembre 2020

Je t'aimerai toujours

 

_MG_2873

Commencer la semaine avec un billet et finir la semaine avec un billet... Voici un joli rythme que je voudrais bien réussir à tenir. 

Une fois n'est pas coutume, ces photos ont été prises durant le confinement... et allez savoir, pourquoi je n'ai pas réussi à les poster plus tôt. Cette attente paralysante, toujours. J'en suis sortie, j'ai l'impression !

Il me tenait à coeur de présenter ce petit livre, sorti en mars 2020 justement.

Ce sont d'abord les illustrations de Camille Jourdy (que nous adorons depuis très longtemps ici, souvenez-vous ici et  et plus récemment avec Les Vermeilles, lu, lu et relu, qu'il faudra que je pose ici également pour la Grande bibliothèque du blog tellement j'ai de photos de Côme avec ce livre entre les mains), et le titre qui ont accroché mon oeil...

Et puis, je l'ai lu. Avec mes enfants sur les genoux. Et là je me suis pris une grosse claque d'émotions. Parce que qu'en fait, je peux le dire, à chaque fois que je l'ai lu, je n'ai jamais réussi à terminer le livre sans que les larmes ne me montent aux yeux et que ma voix ne se brise ou que je ne doive m'interrompre 2 secondes pour continuer jusqu'au bout.

Le texte de Robert Munsch, qui a là été réédité, est puissant. Aussi puissant que l'amour qu'un parent témoigne à son enfant, un amour qui se dit et se transmet de génération en génération quand il est si fort ... Rien que d'écrire ces lignes tout remonte. Quand bien même les moments parfois difficiles rencontrés, quand bien même parfois les crises à surmonter à différentes périodes de la vie, cet amour vient bercer, protéger, apaiser, porter les coeurs et s'imprime au plus profond de nos êtres, c'est celui que l'on oublie jamais. C'est ce qui nous donne la vie et nous permet de la vivre, puis d'avoir envie de la donner à son tour... 

Un album magnifique et tellement émouvant, à partager avec ses enfants, dès le plus jeune âge ... et avec ses parents, aussi ♥.

_MG_2842

_MG_2844

_MG_2854

 

_MG_2858

_MG_2853

_MG_2856

_MG_2859

_MG_2860

_MG_2864

_MG_2867

_MG_2868

 _MG_2851

_MG_2840

 

Je t'aimerai toujours, Robert Munsch, Camille Jourdy, Editions des Eléphants, 2020

***

_MG_2845


31 août 2020

Emerveillements

 

_MG_3193

Les vacances des enfants touchent à leur fin... les miennes sont loin derrière, mais ce dernier mois aura été tellement calme et tranquille au travail qu'il fut délicieux de s'y rendre. Il y a des périodes, comme ça, qui semblent hors du temps. Il y en a eu beaucoup cette année.

  Ce confinement qui nous a offert du temps pour certains mais qui semblait tellement suspendu qu'il fut difficile d'entamer de grands chantiers.  Et puis la vie, il faut dire, est pas mal en chantier ici ... Et puis, aussi, une vie qui nous est chère suspendue à un fil , quelque part ici -bas, a laché prise un mois de juin, et mon grand-père s'en est allé...

Mais même ainsi, le chagrin ne m'empêche jamais, jamais, de m'émerveiller. Je crois que c'est un super pouvoir qu'on a du me donner à la naissance et qui s'est encore développé au fur et à mesure des années.  Cette année, il a été particulièrement sollicité : le jardin, seule liberté extérieure à une époque, fut encore plus un terrain d'émerveillement devant tant de faune et de flore à explorer. J'ai eu l'impression d'une explosion de nouveautés. En plus d'avoir eu le temps d'y regarder d'un peu plus près, la vie dehors a jailli 4 fois plus que d'habitude, quel spectacle ! Et ce ciel...

Je m'égare, mais pas très loin, car le livre que je vous présente aujourd'hui mêle cet émerveillement quotidien à la philosophie et la poésie pour vous parler de la vie... Dans un écrin d'illustrations sublimes, Emerveillements, de Sandrine Kao, est une pure merveille à partager avec ses enfants, sa famille, ses amis. Chaque planche contient des images de la vie, et ces métaphores parleront à tout être humain des expériences qu'il a vécu ou qu'il vivra, c'est certain.

Petit à petit, l'oiseau fait son nid, et pas à pas, le chemin se construit ! Et surtout, surtout ne jamais oublier de s'émerveiller...

C'est un joli cadeau à se faire et à offrir en partage, je trouve, pour la rentrée : ne pas perdre de vue l'essentiel.

Je vous laisse savourer quelques planches, même si je ne sais pas pourquoi la qualité des photos semble dégradée lorsque je les ai passées sur le blog (?)

Les photos ont été prises pendant le confinement (présentement le petit garcon visible sur ces clichés ressemble à un petit caramel au beuure salé), mais comme pour bien d'autres livres, je ne les ai jamais postées. Voilà qui est réparé :

_MG_3174

_MG_3194

_MG_3188

_MG_3144

_MG_3195

_MG_3108

_MG_3132

_MG_3101

_MG_3131

_MG_3129

_MG_3098

_MG_3152 

_MG_3146

_MG_3153 

_MG_3155

_MG_3164

_MG_3165

_MG_3163

_MG_3168 

_MG_3162

_MG_3158

 

Emerveillements, Sandrine Kao, Grasset jeunesse, mars 2019

Je souhaite une belle rentrée des classes à tous les enfants qui retournent à l'école, à très bientôt je l'espère !

 

_MG_3149

12 avril 2020

L'année dernière...

 

IMG_6192

 

... presqu'à cette même date. 1 an, quasiment 1 an nous séparent de ces photos prises et jamais postées le 25 avril 2019, jour des 7 ans de Côme... qui aura 8 ans dans 2 semaines. 

J'espère que vous vous portez bien, et que vous et vos proches également ! L'heure est au confinement, et je tiens un journal de nos journées... je veux que les garçons puissent relire ces lignes plus tard, et c'est pour moi un besoin de pouvoir exprimer tout ce qui me passe par la tête, autant pour ancrer les moments magiques et suspendus que pour laisser partir les angoisses qui surgissent parfois sans crier gare. Je documente ce journal avec des photos prises quotidiennement, et ça aussi ça me fait du bien. 

REMBOBINE

 

Nous avions fêté Pâques ce jour-là. Je m'étais essayée aux chocolats maison et surtout, au Napolitain maison, mon grand garçon ne mangeant quasiment jamais de gâteau maison mais, allez savoir pourquoi, il aime les Napolitains que ses copains lui ont fait goûter (je l'avoue, ce n'est pas le gâteau industriel que je préfère, je n'en ai jamais apprécié le goût). Donc, pour lui faire plaisir, j'ai pris place aux fourneaux et je lui en ai fait un ! (je ne me souviens plus exactement, mais il y a une recette ici, et aussi, j'avais fait un mix je crois).

Nous avions aussi préparé des petits sablés avec Marin, une chantilly au siphon, mais je crois que ce que j'ai préféré, moi, ce sont les fraises !

Il y a eu la traditionnelle chasse aux oeufs, la jolie lecture de Pâques avec ce livre de Gerda Muller déniché sur un vide-grenier, et puis, les petits présents, dont le premier opinel, qui depuis a bien servi déjà (et j'en connais un qui attend impatiemment d'avoir le sien et qui en attendant le pique à son frère dès qu'il le peut...). Il y avait aussi, il me semble, le tout premier tome de Harry Potter en version illustrée par Jim Kay... Depuis, le tome 1 et 2 ont été dévorés... et je ne m'y suis pas prise assez tôt pour lui offrir le 3ème avant le confinement, ce sera peut être pour après ... ainsi que la fête avec les copains qui sera reportée elle aussi.

Retour en image sur cette belle journée, durant laquelle la température était la même que ces derniers jours ! 

IMG_6111

IMG_6116

IMG_6119

IMG_6126

IMG_6171

IMG_6176

IMG_6186

 

IMG_6283

IMG_6310

IMG_6397

IMG_6409

IMG_6411

IMG_6412

IMG_6415

IMG_6195

IMG_6197

IMG_6213

IMG_6256

IMG_6265

 

IMG_6374

IMG_6337

IMG_6338

IMG_6340

IMG_6341

IMG_6357

Cette année, j'ai prévu une chasse aux oeufs un peu extraordinaire pour lapin de Pâques confiné ...

J'espère que ça va plaire à mes petits bonhommes, et j'espère pouvoir revenir par ici bientôt vous montrer !

Joyeuses Pâques à tous, et restez bien chez vous !!

 

IMG_6164

IMG_6165

IMG_6166

Posté par juliefeedesbul à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 janvier 2020

Janvier

 

_MG_9439 

Ralentir. 

Quelques loupiotes pour illuminer l'intérieur, et quelques gourmandises pour réchauffer les coeurs.

Cela faisait un peu trop longtemps que je n'avais rien posté de la sorte par ici ...

Et comme les financiers que vous allez déguster des yeux ont été fort appréciés, je vous offre la recette à la fin de ce billet !

C'est si simple mais tellement bon 

_MG_9462

_MG_9476

_MG_9478

_MG_9480

_MG_9494

***

Financiers aux amandes

150g de blancqs d'oeufs (environ 5 blancs)/ 175g de beurre/ 50g de farine / 250g de sucre/ 150g de poudre d'amandes// 1 pincée de sel

Préchauffez le four à 200°C (th. 6-7). Faites fondre le beurre à feu doux. Laissez-le cuire à feu moyen 5 min afin qu'il prenne une couleur noisette. Ôtez du feu. Dans un saladier, mélangez le sucre, la poudre d'amandes, la farine et le sel. Liez bien le tout.

Montez en neige très ferme les blancs d'oeufs. Incorporez-les délicatement au mélange précédent.  Ajoutez petit à petit le beurre fondu. Vous devez obtenir une pâte homogène un peu épaisse.

Versez la pâte dans des moules anti-adhésifs à financiers ou à mini-financiers. 

Si vous en avez, vous pouvez saupoudrer d'amandes effilées avant d'enfourner pour 10 minutes. Les financiers doivent être gonflés et bien dorés. Laissez-les refroidir avant de démouler.

Partagez... et régalez-vous !

(recette issue du livre Biscuits {Collection} chez Hachette, que je n'ai pas retrouvé sur le net, je pense qu'il n'est plus édité)

***

_MG_9409

Posté par juliefeedesbul à 18:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 janvier 2020

Le Marchand de Bonheur

ça s'achèterait, le bonheur ?

J'avais prévu dans ma tête, pour vous souhaiter une belle et lumineuse année, un grand billet avec des photos que j'avais envie de partager. Sur les jolis moment de décembre, les fêtes que j'aime tant...  Et avant ça, j'avais des tonnes de choses aussi à écrire, des livres, des activités, de la couture même, oui oui !

Et puis, vous voyez le petit film avec les feuilles du calendrier qui s'envolent les unes après les autres à toute vitesse, et de plus en plus rapidement à mesure que les jours passent... 

Eh bien c'est tout à fait ça.  Alors, avec ce livre merveilleux tout droit sorti d'une librairie merveilleuse revenu sous mon bras pas plus tard qu'aujourd'hui, je me suis dit que ça ne servait à rien d'attendre et que l'année commencerait avec lui.

C'est ce moment de notre journée, mon Côme qui lit, qui lit, qui lit, et ma maman qui raconte ce beau livre à mon tout petit pas en forme aujourd'hui...

_MG_9558

Je vous raconte, à mon tour :

Le bonheur s'achèterait, si si, c'est monsieur Pigeon, qui le dit. En bocal, même !! Avec sa camionnette, monsieur Pigeon part faire sa tournée et va rendre visite à tous les potentiels clients. Des drôles d'oiseaux, ceux-là, tiens ! De la caille au Rouge-Gorge, en passant par la Huppe, l'étourneau et autre Faisan, ils sont tous un peu perchés...  Ils sont différents, les clients. Ils y a ceux qui achètent les pots par "pack de 6", ceux qui veulent des remises, ceux qui ont des gros moyens, ceux qui en ont des tout petits, et puis aussi ceux qui n'achètent rien (ou presque). 

Et puis, monsieur Pigeon s'en va, mais un bocal reste là... Il est oublié, mais monsieur Souris passe par ici...  et c'est là que toute la magie du livre opère...

Des illustrations magnifiques (mention spéciale à celle de la dernière double page, dans laquelle je vois tellement de sens...) pour une belle question philosophique à discuter avec nos enfants, UNE MERVEILLE DE LIVRE.

Enorme coup de coeur 

_MG_9559

_MG_9566

_MG_9515

_MG_9523

_MG_9514

_MG_9525

_MG_9527

_MG_9563

_MG_9529

_MG_9532

_MG_9534

_MG_9541

_MG_9543

_MG_9544

_MG_9548

_MG_9552

 

 

 Après cela, répondons de nouveau à cette question : le bonheur, ça s'achète ?

Le Marchand de bonheur, Davide Cali & Marco Soma, Sarbacane, 2020

_MG_9561

05 octobre 2019

Le Grand Voyage de Rickie Raccoon

Passer à la vitesse supérieure...

Non non, je ne parle pas de se dépêcher, ça on ne sait pas faire. Mais voilà, quand on a un enfant lecteur comme celui-là... comment dire... merci à la bibliothèque d'exister !

Il nous reste quand même les beaux livres... et quand on peut combiner un texte accessible aux jeunes lecteurs et de belles illustrations, c'est toujours une bonne idée.

C'est donc avec une première lecture que je continue  à vous parler de nos coups de coeur aux éditions HongFei (et on montera encore d'un étage avec le prochain livre !!).

IMG_5262

 Rickie Raccoon est une ratonne laveuse qui a été recueillie lorsqu'elle était bébé et qui vit chez Mme Rosabianca, une chèvre Angora qui aime autant tricoter que "blablater". Mais Rickie est aussi une enfant pas comme les autres, qui fait des choses pas comme les autres.  Et les terreurs de l'école qui lui cherchent systématiquement des ennuis vont découvrir un secret terrifiant car absolument non maitrisé : elle se transforme dès qu'elle se met en colère. Ne sachant pas d'où elle vient ni qui elle est, elle entreprend alors de partir en voyage comme elle recherche son identité et ses racines... 

 

Ce qui m'a tout de suite plu dans cet album de Gaëlle Duhazé, au delà de ses superbes illustrations colorées (et  du fait qu'on y parle de Tanuki :), c'est la façon dont il est construit : de vrais chapitres, qui rendent la lecture plus facile.  Et aussi que l'auteure mêle une construction illustrations/textes narratifs à des illustrations qui rappellent la bande-dessinée, dont les planches ne sont pas une répétition de ce qu'il se dit par ailleurs mais sont une vraie valeur ajoutée, des instants choisis vivants et parlants qui s'intègrent parfaitement au reste du texte. Et ce sont d'ailleurs dans ces planches que le ton humoristique de l'album s'exprime le plus !

Un album très drôle pour aborder un sujet important : La recherche de soi. Savoir et comprendre qui nous sommes pour vivre mieux parmi les nôtres.

IMG_4871

IMG_4874

IMG_4889

IMG_4893

IMG_5267

  1. IMG_5259

IMG_5266

IMG_5265

IMG_5274

 

Suivez Rickie dans son grand voyage !

Le Grand Voyage de Rickie Raccoon, Gaëlle Duhazé, éditions HongFei Cultures, fév 2019

 (un petit extrait lu par Côme à venir écouter en story sur Instagram ;)

Et en ce qui concerne Gaëlle Duhazé, j'avais déjà présenté ici un superbe livre qu'elle avait illustré et qui m'avait fait découvrir les éditions des Eléphants...

IMG_5280